Nouvelle Calédonie - Lyon - Paris

Etes-vous prêts à manager autrement ?

Après le dernier Cash Investigation sur la souffrance au travail, l’opinion public semble s’être réveillée : on ne peut plus traiter les gens de la sorte. Chez ASSETS, ce constat avait été fait il y a de nombreuses années : la mort du management par le chiffre et l’objectif, au profit d’un management libéré, tranquillisé, où l’humain est aux commandes et où les résultats sont durables.

Quand le management doit-il être remis en cause ?

Il existe des signaux d’alerte clairs et simples :

–         Un absentéisme croissant

–         Des mouvements sociaux

–         Un turn-over important

–         Une absence de performance

–         Une démotivation de l’équipe encadrante

La majorité des entreprises françaises applique encore les vieilles et non bonnes méthodes. Focalisés sur les résultats, les managers oublient les risques d’une telle gestion : un stress important pour l’équipe, un découragement profond, l’impression de ne jamais réussir, les accidents de travail etc… Autant de déconvenues qui coûtent cher à une entreprise !

Alors on fait comment ?

On donne du sens au travail ! On revoit les bases du management avec un élément ancien devenu nouveau sous le feu des projecteurs : l’humain. Il doit être au cœur de l’organisation d’entreprise. On doit engager ses équipiers dans une aventure commune, une belle aventure : votre entreprise et leur épanouissement.

Il est nécessaire de passer par la difficile phase de remise en question :

–          Oui vous avez fait des erreurs,

–         oui vous n’utilisez peut-être plus les bons outils,

–         non il ne faut pas presser les hommes comme des citrons pour en tirer quelque chose.

Vous devez apprendre comment manager performer et développer autrement !

Ainsi le bien-être au travail s’est défini en premier lieu – et a minima – par la prise en compte de la pénibilité et la prévention des risques psycho sociaux.

Heureux et performants : oui ça marche !

Et les exemples ne manquent pas. Car contrairement à ce qu’on pourrait penser l’idée de prendre en considération ses collaborateurs ne datent pas d’hier. La méthode bienveillante trouve par exemple son public en 2012 au moment du classement des DRH qui nomme meilleur DRH Laurence Vanhée, en place à la sécurité sociale Belge. En se mettant à un management bienveillant, Laurence Vanhée a réussi une opération fructueuse :

·        – 75% de démissions

·        – 26% pour le taux d’absence

·        + 20% de productivité gagnée

·        +500% de candidatures spontanées

Le bonheur au travail est également capital pour recruter les meilleurs profils. Selon une enquête de Happy At Work 2017, le salaire n’est plus une raison suffisante pour être motivé, le podium est occupé par la :

–         Confiance

–         Responsabilisation

–         Qualité des relations humaine

Une quête de liberté, de reconnaissance, et finalement une quête de sens !

On doit engager ses équipiers dans une aventure commune, une belle aventure : votre entreprise et leur épanouissement.

Leave a comment